INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

suite et fin: la Tortue, le Singe et le Chien

Suite et fin...

 

Après avoir écouté les mésaventures de la Tortue. Le Chien décide donc de se faire la mort.

 

- Je vais me faire la mort et tu vas me trainé jusqu'à l'approche du champ, dit-il à la Tortue.

 

Il y a vraiment très longtemps que le Chien recherche le Singe. Ils sont ennemis. Le Singe sera certainement content de le voir mort et, pour se venger, il voudrait bien joué avec son corps. 

Alors, la Tortue comprend la ruse du chien et se met en route, trainant son complice dans la poussière. Dès qu'elle arrive non lion du Singe, elle s'écrie:

 

- Venez voir!

- Quoi! Tes cailloux? demande le Singe

- Non, je n'ai pas trouvé de cailloux mais je vous apporte...

- Je t'ai bien dis de m'amener de grosse pierre que je te cassé la carapace pour récupérer mes noix, lui coupa le Singe.

- C'est un beau cadeau: voici le cadavre de ton plus grand ennemie, que j'ai trainé jusque-là.

 

Promptement, le Singe s'en va.

 

- Que dis-tu? Est-il bien mort? demande le Singe méfiant.

 

Le Chien était vraiment recouvert de poussière, les yeux clos, les dentes pointue hors de la bouche.

 

- Vous pouvez en faire ce que vous voulez, lui dit la Tortue.

 

Le Singe malgré méfiant s'approche lentement, donne un coup de patte au Chien puis recule.  Recommence plusieurs fois, s'avançant avec prudence, touchant légèrement le corps, puis s''écartant rapidement.

Comme le Chien demeure immobile, le Singe le croit vraiment mort. Il s'approche plus près, lui tire la queue, puis les oreilles.

Quelle joie! Son ennemie est bien morte et il peut lui faire tout ce qu'il veut. Alors il se met à le pincer, à lui tirer les poils, à danser sur son corps.

 

- Approche que je te conte! Dis le Singe à la Tortue.

 

Bien avant de faire de ce qu'il aimerait faire de ce corps, il préfère refaire un bref historique de leur haine à la Tortue. Alors, il saisit de par la tête du Chien.

 

- Regarde, cette dente pointue que tu vois, a causé la mort de mon aïeux, celle-là, mon arrière-grand-père, et celle-là, la suivante...

 

Mais brusquement le Chien se dresse, bondit sur le Singe et l'attrape par le cou entre ces grosses mâchoires.

 

La Tortue voudrait bien rester à regarder la fin du combat, mais elle préfère s'éloigner le plus vite possible. Et elle se met à courir aussi vite.

 

Depuis ce jour, on n'a jamais revu non plus une Tortue mangé des karités. Surtout offre par un Singe.

 

 

 



09/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres