INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

LE SOLEIL ET LA LUNE

Là-haut, dans le Ciel, Lolo le Soleil a pour épouse Ipeu la Lune. Ils ont de nombreux enfants, les coqs et les étoiles. Tous les jours, le matin de très bonne heure, le Soleil s’en va. Il part éclairer la Terre. Ses rayons bienfaiteurs inondent le monde et c’est grace à lui que poussent les plantes, les arbres et les fleurs. Pendant ce temps, la Lune, qui a la garde des enfants, prépare les repas de la famille. Et comme tous les enfants, coqs et les étoiles jouent, chantent et dansent.

 

Mais, ce jour-là, personne ne sait pourquoi les coqs se disputent avec les étoiles. Que se passe-t-il? Voilà qu’ils se battent comme des chiens. Et pan! Et vlan! Ipeu la Lune entend les cris de la dispute. Elle se précipite: «Arrêtez, hurle-t-elle. Vous êtes fous!»

 

Les coqs et les étoiles ne l’entendent pas et continuent à se chamailler. Elle sépare les combattants en donnant quelques gifles. Aïe! Ouïe! «Taisez-vous! Arrêtez de vous battre!»

 

La bagarre prend fin. Ouf! Mais Ipeu la Lune est très fâchée. Pour punir ses enfants, elle les prive de repas.

 

Lorsque son mari rentre à la maison, elle lui raconte ce qui s’est passé. Le Soleil l’écoute. Puis, brusquement, il se met en colère: « Je travaille toute la journée. Je veux être tranquille quand je reviens le soir chez moi!» Furieux, il attrape les coqs et les étoiles et il les lance sur la Terre. Alors, Ipeu la Lune pleure.

 

«Ce n’est pas juste, dit-elle. Ce sont les coqs qui ont commencé à battre les étoiles. J’ai puni tous nos enfants pour ne pas faire de jaloux. Mais c’est la faute des coqs. Les étoiles n’ont rien fait de mal. S’il vous plaît, je vous en prie, allez chercher les étoiles. Leur place est ici, avec nous, dans le Ciel.

 

Le Soleil ne comprend pas. Il entre dans une seconde colère, encore plus terrible que la première. Il se fâche avec sa femme, il la brutalise et, finalement, il la répudie.

 

«Je m’en vais. Je ne veux plus vous voir», hurle-t-il.

 

Il quitte alors le Ciel. Il descend sur la Terre et renvoie les étoiles à leur mère. Puis il dit aux coqs:

 

«Restez sur la Terre. Apprenez aux Hommes la manière de combattre. Et surtout, chaque matin, prévenez votre mère la Lune de mon arrivée dans le Ciel. Je ne veux jamais la rencontrer sur mon chemin.

 

Depuis ce jour-là, les coqs chantent tous les matins quand le Soleil monte dans le Ciel et la Lune se cache.

 

------

Contes d’Afrique centrale,

Editions Nathan Afrique



13/10/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres