INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

CORONAVIRUS : La part de contribution de l’artiste BOUBSON

A l’instar des artistes chanteurs du monde entier qui ont donné de la voie pour contrer la propagation de la pandémie du Coronavirus, les artistes Burkinabé, en rang serré, n’en étaient pas en reste. L’artistes BOUBSON fait partie de ceux-là qui sont monté au créneau afin de lutter contre la maladie par leur savoir-faire artistique.

 

IMG-COVID.jpg

 

 

Les artistes Burkinabé se sont mis en effet en première ligne après les corps soignant afin d’opéré la magie de l’art. Comédiens, conteurs, artistes musiciens se sont levé dès les premières heures de la pandémie afin de sensibiliser sur les gestes préconisés pour faire face à la maladie.

 

« CORONAVIRUS ; ma part de contribution » ainsi s’intitule le nouveau single de l’artiste BOUBSON. Les faits et geste qu’il faut adopter pour faire face à la menace du Covid-19 sont les maîtres mots dans cet opus. Chanté en 3 langues différentes à savoir ; le français, Mooré et Dioula dans le but de toucher le plus de monde.

 

En effet, NIKIEMA Aboubacar à l’Etat civil, BOUBSON car c’est de lui qu’il s’agit, s’est approprier de ses deux armes à savoir ; la musique et son statut de personnel soignant (Agent de santé à la croix rouge Burkinabé) afin de donner l’information juste à la population. Au-delà du message véhiculé, l’artiste s’appuie sur les sonorités du patrimoine sonore pour embellir ses mots. Le Koundé Moaga joué en live donne une certaine chaleur à la mélodie.

 

FACE 1 BOUBSON OK.jpg

 

L’enregistrement de la chanson a été réalisé dans des conditions d’urgence. Dès que le premier cas suspect a été déclaré au Burkina-Faso, l’artiste s’est senti interpeler. Cet engagement social en temps de crise fait de l’artiste un entrepreneur social. D’ores et déjà, il fait appel à un de ses musiciens fétiche « le papa YACOUBA » virtuose du Ko undé Moaga, pour un enregistrement à chaud. La mélodie rappel d’ailleurs le fameux Koundé du Laarlé Naaba. Enregistré en semi-Live au studio WEND KONTA. La chanson sort du lot et tourne en boucle dans les différentes stations de radio. Le clip tourné simultanément occupe tout aussi les chaines de télé du pays.

 

Ma part de contribution joint l’utile à l’agréable. Au-delà de la sensibilisation au geste barrière au COVID-19, la mélodie ne laisse personne indifférent.

 

 

Ecrit par Maxime COMPAORE



21/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres