INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

ICI ET AILLEUR: LES ALERTES SONT AU ROUGE

Et si on modelait un certain 1er Octobre, un 6 juin ou…je ne sais pas, un 2 février pour en faire journée internationale des jeunes en difficulté. Au modèle du 1er Mai (fête du travail), 8 Mars (journée internationale de la femme), 1er Décembre (journée internationale de lutte contre le sida), 20 juin (fête des pères).



Un quelconque jour où on se penchera tous sur les difficultés de la jeunesse d'aujourd'hui en proie à des maux multiples. Elle est loin d'être la jeunesse des années 40 et même celle des 60. Elle ne rêve plus et semble être sans avenir.

Un jeune qui se lève le matin et, la seule chose qu'il puisse ressentir, c'est de sentir son  cœur battre. Qui se demande chaque matin que Dieu fait : « Où vais-je aller ? ». Qui n'emprunte pas le même chemin qu'il avait emprunté hier parce qu'étant un STF (sans travail fixe).

Oui, il y a urgence de modeler une journée de réflexion aux conditions de vie des jeunes gens.


S'il y a des jeunes gens qui travaillent tranquillement dans leur Bureau et à l'air conditionnée parce que papa ou maman a déjà tout assuré, villa et poste de travail à porter de main, la majorité, eux restent sans issue sous le soleil à l'air inconditionné (air pure). Ils accumulent des années d'expérience du Tout-Faire et grossissent le secteur informel. Bref, je ne veux pas rentrer dans les détails.

Confronter à des problèmes de tout ordre.

Des statistiques soutiennent que le Burkinabé moyen vit avec 1 $ par jour. Ici on sait que 1 $ ne peut assurer la popote quotidienne d'une famille de trois (3) personnes de nos jours. - Quoi dire de plus.

Difficile de se faire des perspectives d'avenir si on sait que tout ce qui était cher est devenu encore plus cher. Allant des prix des produits dit de première nécessité aux produits de dernière nécessité. Ceci peut expliquer certains problèmes sociaux dont sont confrontés les jeunes. Si les problèmes des jeunes couples sont énormes, si les projets de mariage s'étouffent une fois prit forme, si la moralité agonise et, j'en passe.

Il est grand temps de diagnostiquer les difficultés de la jeunesse. Les alertes sont au rouge. Ils veulent exploser leur mal être intérieur.

Alors, une journée nationale ou internationale comme bon semble est nécessaire. Aux fins de réfléchir sur ces différents problèmes. Trouver et proposer des solutions, procéder à des opérations et aboutir à de bons résultats.

Seulement une journée, pas deux, pour interpeler, comprendre et partager les souffrances des jeunes. Car une jeunesse qui rêve est une jeunesse gagnante.

Zcult.



23/04/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres