INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

AVOCATS DU BURKINA : Accueil triomphal du doyen Titinga Pacéré

Le doyen des avocats du Burkina, Me Titinga Frédéric Pacéré, a été accueilli en triomphe le 17 mai 2011 à l’aéroport de Ouagadougou, par la famille des avocats du Burkina. Et pour cause, il rentrait d’un séjour en Espagne et en France où il a été encore auréolé de deux prestigieuses distinctions.


L’ambiance était très joviale et empreinte de confraternité entre les membres de la famille des avocats qui se sont retrouvés dans la soirée du 17 mai 2011 dans la salle d’accueil de l’aéroport international de Ouagadougou, pour accueillir leur doyen, Me Titinga Frédéric Pacéré. Une atmosphère légitime puisqu’ils y ont effectué le déplacement pour manifester leur fierté à l’égard de leur "patriarche" dont le mérite a, une fois encore, été reconnu par l’Académie centrale européenne des sciences, des arts et des lettres basée à Paris en France et le Barreau de Madrid (Espagne). Me Titinga, en effet, a été élevé au rang de membre titulaire et s’est vu décerné la médaille d’honneur, respectivement par ces deux prestigieuses institutions. Pour la première distinction, le récipiendaire se présente comme la seule personnalité non européenne à accéder à ce titre.


Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire avaient été distingués par cette académie mais en qualité de membres observateurs. C’est un Me Titinga manifestement très ému par « cet accueil inattendu » qui a reçu les félicitations des représentants des anciens bâtonniers dont Me Benoît Sawadogo et Antoinette Ouédraogo, de l’Union des jeunes avocats (UJA) et du Syndicat des avocats du Burkina. "Nous avons éprouvé une joie bien sincère en apprenant votre distinction et avons jugé important de venir vous témoigner notre légitime fierté pour la reconnaissance par les plus hautes autorités françaises et espagnoles qui ont reconnu vos mérites en faisant de vous un homme de grande envergure non seulement chez vous ici au Faso mais aussi à l’étranger", a dit en substance le bâtonnier Benoît Sawadogo.


Au-delà de l’honneur à lui fait, Me Titinga Frédéric Pacéré s’est dit fier de voir, à travers cette mobilisation pour son accueil, un engagement des différentes générations du corps à s’unir. "Quand je vois cette génération montante des jeunes avocats avec les anciens, c’est cela qui me réconforte", a-t-il souligné. Il a dédié ses distinctions à l’ensemble des acteurs de la Justice et de la culture burkinabè. Il a réitéré son intérêt et sa disponibilité à s’investir aux côtés de ses confrères dans les actions visant à assurer un rayonnement plus grand du barreau.


Yembi Richelieu ZONGO

Le Pays



19/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Actualités locales pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres