INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

Portrait : Maurice Kirya, l’artiste sans frontières

Présent au Burkina dans le cadre de sa tournée africaine, le vainqueur 2010 du prix RFI musique du monde, l'Ougandais Maurice Kirya, ira ce soir 24 avril au centre culturel français, à la conquête du public ouagalais. Ses armes : de belles orchestrations, une voix suave, de douces mélodies et des textes aux accents humanistes.



« Maurice Kirya, ce monsieur est mon inspiration, ma religion ! ». Cette déclaration surréaliste affichée sur une page facebook, est celle d'une jeune fille tombée sous le charme de la musique de l'élégant Kirya. Comme cette jeune fille, ils sont désormais des millions de fans à travers l'Afrique et le monde à louer le talent du natif de Kampala.


A seulement 26 ans, Maurice est comparé déjà aux plus grands notamment à Lokua Kanza et Richard Bona. Mais lui qu'en pense-t-il ? « Je suis flatté d'être comparé à de grands musiciens comme eux », lance-t-il émue, cachant mal sa satisfaction derrière des lunettes de soleil. « Cependant, poursuit-il, je parlerai plus d'influence que d'une réelle ressemblance. Moi j'essai juste de faire ma musique en expérimentant de nouvelles choses ».


Des expérimentations musicales, Maurice en est friand ! Du RAP au Blues en passant par la Soul et le RNB, rien n'échappe à sa curiosité. Lassé des qualificatifs que l'on attribue à tort ou à raison à sa musique, il décide de l'appeler « Mwoyo ». Cela pour réclamer sa diversité et s'affranchir des généralités. « Je refuse de me laisser enfermer dans un genre musical. J'éprouve le besoin de faire de nouveaux mélanges » a-t-il affirmé. Misubbaawa, son premier album sorti en 2009, enregistré en Ouganda et mixé à Dallas, est un subtil mélange de ses influences musicales.


Mais l'univers Kirya est plus coloré encore. Il ne résiste jamais à la tentation de travailler avec ses confrères artistes. Dans sa jeune carrière, il a déjà collaboré avec des musiciens de renon tels Yvonne Chaka Chaka, Moussa Diallo ou 2 Face Ibidia. Toutes ces collaborations s'inscrivent dans un programme de rénovation de la musique urbaine africaine. « J'aime travailler avec les artistes africains car je pense que nous ne devons être fiers de notre culture et l'exposée à la face du monde » a-t-il confié. En cela, il est reconnaissant à RFI qui lui permet de faire le tour de l'Afrique et d'aller à la rencontre des publics francophones.


Humaniste engagé


Maurice Kirya est un artiste engagé pour la paix et les causes sociales. Il met sa voix et sa musique au service de ses idées. Dans le clip de son tube phare « Boda Boda », sa « bien-aimée » est une albinos. Elle prend entre ses bras, la place de son habituelle guitare. Ce geste simple a pourtant une grande portée symbolique. Il invite à plus de respect envers les albinos. « En Ouganda, en Tanzanie, au Burundi et dans quelques pays, certaines personnes pratiquent des rituels maléfiques avec les albinos. C'est pour dénoncer cette stupidité que j'ai fait le clip avec cette jeune femme. Les albinos sont comme tous les autres. Le défaut de pigment dans leur peau ne doit pas servir d'alibi pour les discriminer » s'offusque-t-il. Le message fut bien accueilli si bien que la vidéo est utilisée dans une campagne de sensibilisation pour le respect des droits des albinos.


La paix est avec la défense des « sans voix » l'autre engagement social de Maurice Kirya. Sa chanson « I will sing » est un hymne à la paix et à l'harmonie.


Cependant, la plus grande victoire du chanteur Ougandais est la création du show « Maurice Kirya expérience ». Cette initiative consiste à promouvoir de jeunes artistes talentueux de la scène ougandaise. « Ce projet est basé sur le live. J'essaie de donner la chance aux nouveaux artistes de se faire connaître à travers le live » s'est-il enthousiasmé.


C'est cet artiste aux multiples facettes et au cœur d'or que les Burkinabè découvriront ce jeudi 24 à Ouagadougou et le samedi 26 à Bobo-Dioulasso. A la fin des concerts, ils auront des étoiles plein les yeux et un cœur apaisé car l'on n'est plus pareille après avoir écouter ce génial chanteur !


Nourou-Dhine Salouka
Lefaso.net



04/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres