INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

LOROPENI - CLASSE AU PATRIMOINE MONDIAL



(Image copyright UNESCO)


Le Burkina Faso rejoint les rangs des pays hébergeant des sites d’une valeur universelle exceptionnelle avec l’inscription des Ruines de Loropéni sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (le 26 juin 2009). Ce premier site burkinabé est bardé de hauts murs et s’étend sur 11 130 m2. C’est la mieux préservée des dix forteresses que compte la région du Lobi.

 

Il s’inscrit aussi dans un ensemble plus large qui compte une centaine d’enceintes en pierre, reflétant la puissance du commerce transsaharien de l’or. Vieilles d’au moins mille ans selon des découvertes récentes, ces ruines sont situées près des frontières du Togo et du Ghana.

 

L’emplacement a été occupé par les Lohron ou les Koulango qui contrôlaient l’extraction et la transformation de l’or dans la région à l’apogée de cette exploitation aurifère pour se protéger contre les pillards entre le XIVe et le XVIIe siècle. C'est là le témoignage de la richesse de ce bassin. Beaucoup de mystère entoure ce site dont une large part n’a pas encore été fouillée. Au cours de sa longue histoire, Loropéni semble avoir été abandonné à plusieurs reprises. L’abandon définitif est intervenu entre le début et le milieu du XIXème siècle. Ce site promet encore beaucoup d’informations.

 

Ce patrimoine, unique dans tout l'Afrique de l'Ouest présente de troublantes similitudes avec les édifices de l'empire du Great Zimbabwe en Afrique Australe.




07/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres