INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

L'HOMME ET LA TORTUE

 

L’HOMME ET LA TORTUE

 


 

TERE, l’homme, et DAMANGO la tortue sont vieux amis. A la chasse, à la pêche, aux champs, on les voit toujours ensemble. Ce jour-là TERE a faim. Il décide d’aller manger chez sa tante qui habite au bord de la rivière, à deux marigots de marche.

« DAMANGO, mon neveu, veux-tu venir avec moi ? demande-t-il à la tortue.

 

-         Où irons-nous ?

-         Accompagne-moi chez ma tante. Là, nous trouverons de quoi manger. Mais il faudra rester tranquille !

-         J’essaierai d’être sage, mon oncle. »

 

Au premier chant du coq, ils se mettent en route. Ils marchent toute la journée sous un chaud soleil avant d’atteindre le village. On vient à leur rencontre. Ils sont chaleureusement accueillis. Quelle joie ! Après les salutations, on conduit les deux compagnons dans la case réservée aux étrangers, on avance des sièges et la conversation s’engage :

« Vous devez être affamés, dit la tante de TERE. J’ai justement préparé un plat de termites pilées. Vous allez vous partager

 

-         J’adore ça, s’écrie TERE qui a l’estomac dans les talons.

-         Moi aussi, j’aime beaucoup ça » dit DAMANGO.

TERE a vraiment une faim de loup. Il est prêt à dévorer n’importe quoi. Aujourd’hui, il a de la chance car son régal ce sont justement les termites pilées. En jetant un coup d’œil sur le plat, il s’aperçoit qu’il n’y a pas grande chose à manger.

« Ce repas sera bien maigre si je partage avec DAMANGO », se dit-il. Il lui vient alors une idée.

«  Tu ne peut pas manger avec des mains aussi sales, dit TERE à DAMANGO. Va te laver les mains dans le marigot. »

 

Obéissante, la tortue se rend au marigot le plus vite qu’elle peu. Pendant ce temps, TERE commence à manger. C’est délicieux !

« Ca y est, je me suis lavé les mains, s’écrie DAMANGO à son retour.

-         Tu ne fais pas attention, lui répond TERE. Regarde, tu as ramassé de la poussière sur le chemin en revenant. Tes mains sont encore sales. Retourne au marigot ! »

La pauvre tortue repart… Et TERE continue à manger goulûment. Il renvoie ainsi DAMANGO au marigot trois fois, quatre fois de suite. Mais la tortue s’aperçoit du manège : elle voit bien que le plat de termites pilées diminue et qu’il ne va rien lui rester.

 

« Il m’envoie exprès au marigot pour pouvoir manger tout le plat. Il ne va rien me laisser » pense-t-elle. Alors, sans crier gare, elle se laisse tomber dans le plat…

« Qu’est-ce qui te prend ? Qu’est-ce que tu fais ? » Hurle-t-il.

La tortue est couverte de sauce. Il la saisit et, comme il avait encore faim et qu’il ne veut rien perdre, il se met à la lécher. Il lui lèche la tête. Glop ! Il lui lèche le dos. Glop ! Il lui lèche les pattes. Glop !la tortue se laisse faire. Il veut lui lécher aussi la queue, mais hop ! Brusquement, la tortue abaisse sa carapace et pince la langue de TERE.

 

« Aie ! Aie ! Tu me fais mal, s’écrie TERE. Arrête ! Lâche-moi ! Je te donnerai le reste de la sauce.

-         Je m’en fiche de cette sauce, dit DAMANGO. Je veux que tu me transportes dans la rivière. »

TERE n’a pas le choix. Il court vers la rivière en tenant la tortue suspendue à sa langue. Il entre dans l’eau jusqu’aux genoux et il gémit :

« Je n’en peux plus. Je t’en prie…

-         Va plus loin. Avance encore un peu. Entre dans l’eau jusqu’au cou », ordonne la tortue.

TERE obéit. Dès que la tortue baigne dans l’eau, elle lâche prise. Elle se laisse entraîner par le courant et disparaît. On ne l’a plus jamais revue. Voilà pourquoi, depuis ce jour, certaines tortues sont fâchées avec l’Homme. Elles préfèrent vivre loin de lui, dans l’eau.

 

Conte Moaga du Burkina



26/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres