INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

Aïcha Traoré comedienne

 

        Le foisonnement des feuilletons télévisés dans notre pays révèle quelquefois des talents cachés. Parmi les plus prometteuses, Aïcha Traoré se détache du lot. Au delà de sa beauté, cette Burkinabè d’une trentaine d’années imite à la perfection une Sénégalaise dans la série télévisée, de Boubacar Diallo, ‘‘Omar et Charlie’’, actuellement très suivie tant sur la télévision nationale que sur la chaîne africaine ‘‘Africable’’. Nous l’avons rencontrée le 23 juin dernier à Ouagadougou, et pour elle aucune question n’est taboue.

 

 

 

 

Qui est Aïcha Traoré ?

Aïcha Traoré (A.T) : Elle est une jeune femme qui est née à Bamako. Je suis rentrée au Burkina à l’âge de 16 ans. Je suis artiste comédienne. J’étais à Bobo-Dioulasso mais présentement je vis à Ouaga cela fera bientôt 4 ans.

 

 

Comment es-tu venue dans le cinéma ?

 

A.T : Je rêvais d’être artiste comédienne, mais c’est par hasard que je suis arrivée dans le cinéma. C’est par le biais d’un ami, un comédien nommé Alidou Ouédraogo, que j’ai connu ici à Ouaga. Tout est parti de là. Il était 1er assistant au ‘‘Dromadaire’’ (NDLR : la maison de production de monsieur Boubacar Diallo). Il m’a donné une petite chance et j’ai juste figuré dans un des films de monsieur Diallo. Ensuite il m’a demandé de m’inscrire au CITO pour parfaire mon jeu, encore une autre porte qui s’ouvrait, et depuis je suis dans le cinéma et le théâtre.

 

 

Que penses-tu des préjugés sur les femmes comédiennes ?

 

A.T : Je n’en fais pas un problème. Et puis si tu veux, c’est à cause de ces préjugés que je dois réussir et aussi développer mes talents pour clouer le bec à tous ceux qui nourrissent ces préjugés. Je me sens bien et le monde du cinéma n’a rien à voir avec ce qu’on pense.

 

 

Quel conseil donnerais-tu à une jeune fille qui s’intéresse au métier de comédienne ?

 

A.T : Il faut travailler beaucoup. Les gens ont tendance à penser que le cinéma, c’est juste passer devant l’écran et réciter une ou deux phrases. Elle pourra réussir si vraiment elle a confiance en elle, si elle développe sont talent et persévère dans son travail.

 

 

Quel est le rôle que tu n’aimerais pas incarner ?

 

A.T : En tant que bonne comédienne, je dois être capable de jouer tous les rôles. J’incarne des personnages et je m’adapte à une situation donnée pour mieux jouer mon rôle. Donc tous les rôles possibles.

 

 

Même une femme nue à l’écran ?

 

A.T : Non, non et non ! Jamais je ne jouerais nue. Je peux bien incarner un rôle sans me mettre nue. Si le réalisateur demande dans une scène que je sois nue, ça je ne le pourrais pas.

 

 

Et les scènes d’amour ?

 

A.T : Les scènes d’amour vous savez, c’est le cinéma ! C’est du couper-coller, on peut juste montrer un petit câlin et puis après on coupe et on montre les acteurs en train de se rhabiller, ça c’est faisable.

Et si l’on te demande de simuler une vraie scène d’amour toute nue ?

A.T :Est-ce que notre cinéma est encore à ce stade ? Je ne pense pas, mais je ne le ferais pas.

 

 

Alors que tu viens de me dire qu’une bonne comédienne est à même de jouer tous les rôles. Pourtant on connaît des précédents dans le film « Saraouinia » ?

 

A. T : (Rires) ! Nue non, je ne le pense pas ! Mon éducation me l’interdit. Je ne me vois pas en train de jouer nue à l’écran.

 

 

Quelles sont les valeurs que tu défends dans le cinéma ?

 

A. T : Mon admiration va à l’endroit des techniciens qui font un travail immense et remarquable derrière la caméra. C’est pour cela que je fais la promotion de ces personnes à travers le « Pellicule d’Or » depuis un an maintenant. Il faut que le public sache que ce sont ces hommes et ces femmes qui font le cinéma et que sans ceux, il n’y a pas de cinéma.

 

source lefaso.net

Djimité Aristide Ouédraogo

San Finna



30/06/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres