INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

Des femmes du ministère de la Culture et du tourisme chez le Mogho-Naba

Les chefs traditionnels, le Mogho-Naba en particulier, jouent un rôle essentiel dans la sauvegarde de la paix au Burkina. L’Amicale des femmes du ministère de la Culture et du tourisme le sait bien. Pour saluer le rôle que joue le chef suprême des Mossi au Pays des Hommes intègres, elles lui ont rendu, le vendredi 20 juillet dernier, une visite de courtoisie. Profitant de l’occasion, elles ont assisté à la cérémonie du faux-départ du Mogho-Naba.

 

 

Des pagnes traditionnels à la ceinture, le luilipendé (foulard) recouvrant la tête. Cet accoutrement inhabituel des femmes du ministère de la Culture et du Tourisme traduisait bien la singularité de l’évènement du jour : elles avaient rendez-vous avec le chef suprême des Mossi.

 

Arrivées dès 6h 30 mn au domicile du Mogho-Naba, les femmes ont assisté, non sans émotion, à la cérémonie de du faux-départ. « C’est la première fois que j’assiste à cette cérémonie et je la trouve très significative », se disaient-elles. Le Mogho-Naba, vêtu de rouge, était assis à l’entrée de sa cour. Devant lui, un cheval apprêté pour un long voyage est tenu par un enfant de la cour royale. Après les salutations de ces chefs de canton et d’autres personnalités, il va se vêtir en blanc et fait une apparition pour quelques minutes. Et un coup de canon annonce la fin de cette cérémonie hebdomadaire.

 

A l’issue de ce retour aux sources, les femmes se sont rendues à la cour royale pour une audience avec l’empereur des mossi. « Nous sommes venues saluer le Mogho-Naba et lui traduire notre reconnaissance pour le rôle qu’il joue dans la sauvegarde de la paix au Burkina Faso », a indiqué Adéline Bamouni, présidente de l’Amicale des femmes du Ministère de la Culture et du tourisme. Cette visite s’inscrit dans le programme d’activités de l’Amicale. Créée en 2003, l’Amicale des femmes du Ministère de la Culture et du tourisme mène, selon son programme, des activités dont la première est toujours culturelle.

 

Après la visite chez le Mogho-Naba, les femmes du département de Baba Hama prévoient un camp d’art culinaire et une sortie à la frontière du Burkina avec le Ghana.

 

Jacques Théodore BALIMA

Source: Lefaso.net



26/07/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres