INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

23/11/2009. CAMPAGNE AGRICOLE 2009/2010 Une baisse prévisionnelle des récoltes de 10%

Une baisse prévisionnelle des récoltes de 10%

Le ministre de l’Agriculture, de l’hydraulique et des Ressources halieutiques a annoncé les résultats des prévisions de la campagne agricole 2009/2010 ainsi que les perspectives alimentaires. La production attendue est en baisse de 10% par rapport à la campagne précédente qui avait battu tous les records.

3 901 360 tonnes. C’est la production que le ministère attend d’après les projections faites par les services techniques compétents. Ces prévisions sont en baisse de 10% par rapport à la récolte de l’année dernière (4.212 470). Les raisons de cette contre-performance sont liées à la pluviométrie « difficile et capricieuse, alternant de longues périodes de sécheresse dépassant parfois trois semaines ». Mais la régularité des pluies dans les zones à fortes potentialités de productions a permis de limiter les dégâts. La production de riz maintient sa tendance à la hausse avec 15% en plus. L’année dernière, cette filière avait battu tous les records de production en doublant la production en une seule campagne grâce aux initiatives de soutien à la production du gouvernement qui avait mis des semences et des engrais soit gratuitement soit fortement subventionnées aux producteurs de riz. Ces mesures ont été reconduites cette année, pour le riz et le maïs avec de l’engrais subventionné à 50 % ainsi que la distribution de semences améliorées.

Les cultures de rente connaissent elles aussi une baisse d’environ 12%. Le coton connaît un recul de près de 200 mille tonnes l’année dernière. Le tonnage attendu est de 532.248 cette année contre 720.675 tonnes l’année dernière. Une baisse due essentiellement à la réduction des surfaces emblavées cette année, du fait de l’installation tardive de la saison. La production de sésame est stable avec 51.526 tonnes. Le soja, quant à lui, baisse avec 16.844 contre 29.209 l’année dernière. Parmi les cultures de rente, seule l’arachide s’en tire à bon compte. Le ministère espère 410.193 tonnes d’arachide contre 348.292 tonnes l’année dernière. Les cultures vivrières (Niébé, voandzou, igname, patate) n’échappent pas à cette tendance à la baisse avec un recul de 7%. La plus forte est constatée au niveau du niébé avec 12% en moins selon les prévisions. La production prévue est de 474.088 tonnes. L’igname fait un petit bond à 63.327 tonnes, soit 43% de plus que l’année dernière.

Cependant, le bilan céréalier nationale qui prend en compte, le riz, le blé, le mil, le maïs le sorgho et le fonio fait ressortir un excédent brut de 309.689 tonnes et un excédent net de 566.643 tonnes. Le ministre Laurent Sedogo qui avait à ses côtés le secrétaire exécutif adjoint du CILSS lors de la conférence de presse a déclaré que les performances réalisées cette année sont « appréciables bien qu’en dessous de celles de l’année dernière ». Le taux de couverture national est de 106%. Cela veut dire que la production est suffisante au regard des besoins de consommation. La présentation des prévisions de la campagne agricole fait ressortir des disparités par provinces. Sur les 45 que compte le pays, 17 sont largement excédentaires avec un taux de couverture des besoins de 120%, 17 autres en situation d’équilibre avec un taux de couverture entre 90% et 120%. Les 11 autres provinces ont un taux de couverture de leurs besoins inférieur à 90%. Le gouvernement n’exclut pas une rétention sur les prix due entre autres à la reconstitution des stocks paysans et de ceux des organismes de régulation et à l’exportation.



23/11/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres