INFORMATION, CULTURE, DICTION, VALEURE MORALE AFRICAINE

INFORMATION,  CULTURE,  DICTION,  VALEURE MORALE AFRICAINE

‘’KPG’’ s’approprie la « Parole de Forgeron »

Le paysage littéraire burkinabè s’est enrichi le samedi 28 septembre 2013 avec la dédicace de la première oeuvre du conteur Kientéga Pingdéwindé Gérard alias (KPG). La cérémonie de dédicace de « Parole de Forgeron » a été parrainée par Issouf Saré, directeur général de la télévision BF1 et présidée par Dr Dramane Konaté, président de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et du savoir (SAGES).

arton56106.jpg

Du conte à la littérature écrite, il n’y a qu’un pas à franchir. Il suffit d’en avoir la détermination. C’est ce que vient de faire Kientéga Pingdéwindé Gérard alias KPG. Conteur professionnel, il a décidé de mettre sur papier l’un des récits dont lui seul détient le secret. C’est un document de 50 pages édité par les Editions des lettres de Champrosay que le conteur met à la disposition du public. Subdivisée en 8 parties, l’œuvre commence par un chant avec lequel « le conteur accueille le public à l’entrée du village des forgerons ».

 

Rédigeant son œuvre sous forme de conte, l’auteur donne « savamment », selon Dr Konaté, des dimensions philosophique, mystique et politique. « Une dimension philosophique parce que Gérard fait appel au temps qui est moteur de l’histoire et du progrès. La dimension mystique réside dans l’évocation des quatre principaux de la nature que sont la terre, l’air, le feu et l’eau. L’aspect politique fait référence aux proverbes et aux paroles dont l’auteur fait montre dans l’œuvre », a fait remarquer Dr Dramane Konaté.

 

Dans l’histoire ancienne de l’Afrique, le conte servait à véhiculer des messages, à sauvegarder les valeurs fondamentales de la société. C’est en gros le rôle que jouent les médias actuellement mais avec des contenus très souvent limités ou dirigés. Selon le parrain de la cérémonie, Issouf Saré, il va falloir trouver la formule ou le support pour véhiculer les messages contenus dans les contes. D’où le livre de KPG en est une bonne contribution.

 

Conteur professionnel, KPG est reconnu même au-delà des limites du Burkina Faso. Il a remporté en 2009 la médaille d’argent aux Jeux de la Francophonie à Beyrouth (Liban). Il a également participé à des manifestations internationales. Membre de la caste des forgerons, il tente, à sa manière, de rendre accessible le langage des initiés accessible à un plus grand public. « J’ai beaucoup appris en tant qu’initié et je souhaite partager un peu de mon savoir avec le public. Je le fais à travers des contes et maintenant par ce livre », a-t-il indiqué. Edité par les Lettres de Champrosay, le bouquin coûte 6000 francs CFA.

 

Des spectacles en vue

Afin de faire la promotion de son livre, l’artiste donnera un spectacle le 3 octobre 2013 à 16 heures au profit des enfants et le 5 octobre à 20 heures au Grand Méliès pour les grandes personnes. Il sera accompagné d’autres maîtres de la parole. Son spectacle sera tiré de l’œuvre. « Nous invitons le public à venir car ce sera un très grand spectacle », a conclu l’artiste.

 

Jacques Théodore Balima

Source: Lefaso.net



01/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres